Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Blues Bayou News... | Page d'accueil | Salon du livre de Paris - Les secrets de Généalogie »

11/03/2009

Expo Photos ...

Ca fait trop longtemps que je n'ai pas parlé d'expo sur ce blog!!! Du coup je ne vous ai même pas parlé des formidables expo de Picasso et ses maitres, Mark Ryden, et Ray Caesar !!!

Cette fois je n'oublierais pas; car en ce moment à Paris, trois de mes photographes préférés sont en expo. Ces photographes m'ont inspirés et m'inspirent encore énormement dans mon travail !! Des expositions à  allez voir de toute urgence :


Ruud Van Empel  à la galerie Magda Danysz (Paris)  du 14 mars - 18 avril 2009 :

Tout d'abord, l'exposition Ruud Van Empel à la galerie Magda Danysz,. On peut dire qu'enchainer la sublime expo Ray Caesar par celle de  Ruud Van Empel, la galerie Magda Danysz  ou officie la très charmante Fanny Giniès fait très fort!!!!

Venus1.jpg
Venus #1 (2006)  © Ruud Van empel

Quelques mots sur Ruud :

Né le 21 novembre 1958 à Breda (Pays-Bas), est un artiste néerlandais. Il a suivi une formation en design graphique entre 1976 et 1981 à l’École des Beaux-Arts St. Joost à Breda, où il a obtenu son diplôme mention très bien. Il travaille brièvement comme designer, avant de réaliser des vidéos et de se vouer à la photographie.

A première vue, Ruud Van Empel semble créer de simples images, que l’on pourrait croire de synthèse, mais ce serait sous-estimer les étapes préalables de son travail;  La méthode de travail utilisée  est très complexe. : Ruud Van Empel capture les végétaux, les animaux ainsi que les sujets centraux de ses compositions un à un, afin de constituer les collages qui donneront naissance à ses œuvres. Baby livre alors d’irréels nourrissons de différentes couleur de peau, en pâture au visiteur, photographiés dans une plongée qui trouble les repères visuels. Les têtes semblent avoir été désolidarisées du corps s’y rattachant, afin de recréer des identités biscornues où les proportions ont été ignorées. Plus loin dans la galerie, les espaces forestiers des Study in Green, se succèdent, tropicaux ou champêtres, dans lesquels il nous faut chercher la biche furtive ou la chouette statique.

 

vanempel7.jpg
Dawn #5 (2008)  © Ruud Van empel

Dans son atelier, il photographie quatre ou cinq modèles professionnels, il tire de nombreuses séries de photos détaillées de végétaux et d’animaux. Après avoir réuni des centaines d’images dans une base de données, il choisit celles qui lui conviennent le mieux et afin d’obtenir le meilleur résultat, il mélange les modèles à l’aide du logiciel Photoshop en photographiant les vêtements séparément sur un mannequin.

 

Le résultat photographique obtenu est très pictural. Un univers onirique et mystérieux s’impose à la vue du spectateur, qui devient l’inspecteur enivré d’un monde émeraude, à l’image des photographies narratives d’Anna Gaskell, reprenant les contes et ambiances d’Andersen. La nature est reine chez Van Empel, qui s’applique, à l’instar du Douanier Rousseau, à y valoriser les moindres nuances de vert ainsi que les détails les plus dissimulés.

vanempel2.jpg
Boy and Girl  (2008)  © Ruud Van empel

Mais il serait vain d’évoquer les travaux photographiques de cet artiste, sans  y mentionner le rôle prépondérant de l’enfance. Du nouveau-né dénudé au garçonnet et à la fillette bien attifés, les enfants recentrent le regard du visiteur en le fixant, ou en adoptant une attitude rêveuse et alanguie. Une jeune adolescente noire, Vénus #2, uniquement habillée d’un collier de perles blanches se dresse parmi les feuilles larges et opulentes d’une jungle bienveillante. L’influence de Botticelli est ainsi indéniable, Van Empel a néanmoins pris soin d’y ajouter une certaine touche de contemporanéité.

 

vanempel13.jpg
Souvenir #1  (2008)  © Ruud Van empel

Vous n'avez que jusqu'au 18 avril pour vous rendre en courrant à la Magda Danysz :

 

adresse : 78, rue Amelot  75011 Paris


web:    www.magda-gallery.com

http://web.ruudvanempel.nl

 

 

vanempel19.jpg
World #26  (2008)  © Ruud Van empel


 

 

Gregory Crewdson à la Galerie Daniel Templon (Paris) jusqu'au 25 avril :

 

Ensuite, le formidable Gregory Crewdson est en expo à la Galerie Daniel Templon, avec sa toute dernière série : Beneath The Roses  (Sous la surface des roses). Un catalogue autour de cette serie  en France paru aux éditions textuel est à acheter de toute urgence !!!

04beneaththeroses300dpi.jpg
© Gregory Crewdson

Le communiqué par la galerie:

La série Beneath The Roses (Sous la surface des roses) propose un large éventail de situations psychologiques ou familiales, à la limite de la psychose. A la tombée de la nuit, dans un univers suburbain paisible, des personnages sont figés dans des actions étranges. Une femme enceinte nue attend devant une maison délabrée. Une jeune adolescente observe sa mère, le regard perdu, allongée sur un lit. Une femme au visage soucieux prend un bain dans une pièce lugubre, un flacon de médicaments posé sur le bord du lavabo. Ces scènes insolites sont le révélateur de frustrations, de désirs inavoués ou d’angoisse. Comme l’explique l’artiste : « tout l’enjeu est de créer son propre monde. Le mien est un décor sur lequel je projette mes propres drames psychologiques. »

gregory-crewdson1.jpg
© Gregory Crewdson

 

 

Cette serie inspirée par le cinéma fantastique et les séries télévisées et évoquant la face noire du rêve américain.

L’univers de Gregory Crewdson joue avec les codes du cinéma fantastique, de Hitchcock à Lynch ou encore Spielberg. Il travaille comme un réalisateur avec des décors entièrement conçus à partir de story boards, une équipe complète de cinéma (décorateurs, maquilleurs, accessoiristes…) et des effets spéciaux dignes de films de science-fiction. Cependant, selon lui, seule la photographie, à la différence d’autres formes narratives, reste toujours silencieuse. Il n’y a ni d’avant, ni d’après. Les événements qu’elle capture restent un mystère.

36757223.jpg
Untitled (the father) ( 2007) © Gregory Crewdson

Professeur de photographie à l’université de Yale, Gregory Crewdson incarne la nouvelle génération de  la « photographie de mise en scène » (staged photography) dont des artistes comme Jeff Wall ou James Casebere ont été les pionniers. Son travail a une grande influence sur toute une génération de plus jeunes artistes mêlant cinéma et photographie (dont moi ^__^).

artwork_images_191397_462209_gregory-crewdson.jpg
Untitled (the mother) ( 2007) © Gregory Crewdson

Vous n'avez que jusqu'au 25 avril pour vous rendre en courrant à la Galerie Daniel Templon :

adresse : 30 rue Beaubourg 75003 Paris
web:     www.danieltemplon.com

6a00d8341cd6d553ef00e5537a0c758834-500pi.jpg
© Gregory Crewdson

 

 


David LaChapelle à la Monnaie de Paris du 6 février au 31 mai 2009 :

Enfin celle dont tout le monde parle : L'expo David LaChapelle à la monnaie de Paris. Je suis le travail de Lachapelle depuis des années!

Depuis 3 ans il est entré dans une nouvelle phase dans son travail, une phase plus personnelle et introspective à suivre dans les galeries, plus que dans les pages de magazine. C'est la première fois que ses séries les plus recentes seront proposées en France.

David LaChapelle.jpg
Amanda as Andy Warhol's Marilyn (2002) © David LaChapelle

Près de 200 œuvres exposées, les portraits de grandes célébrités, les scènes qui reflètent, exposent et commentent le « culte » de la personnalité, la perversité de la culture populaire, le monde des stars hollywoodiennes, le sensationnalisme de la vanité et de la gloutonnerie.

Lachapelle_Death-by-Hamburger_01_monnaie.jpg
Death by Hamburger (2001) © David LaChapelle

Ses photos se distinguent essentiellement par la vivacité de leurs couleurs (qui est obtenue au tirage, par l’utilisation de négatifs couleurs), des décors bariolés, par des mises en scène très soignées et pouvant être très importantes : un musée inondé, des maisons détruites, des carambolages de voitures, des ours,… LaChapelle utilise très peu de trucages numériques : « C’est beaucoup plus drôle, si on veut photographier une fille assise sur un champignon de fabriquer le champignon et de l’asseoir dessus, que de le faire à l’ordinateur. De même si on veut mettre une fille nue et un singe en plein Time Square... ».

00285465_lg.jpg
Portrait of a young Pop Star on the Verge of Sucess (1999 )  © David LaChapelle

Les photos de LaChapelle présentent une mise en scène du monde et adhèrent parfaitement au présent dont elles racontent tout le bien, tout le mal, tout l’utile et tout l’inutile, malgré la patine glamour qui les habille. Des hommes et des femmes hors norme, riches, puissants, sont leurs sujets. Parfois très beaux, d’autres fois grotesques. Tellement beaux ou grotesques qu’en les regardant on a l’impression d’être sur le tournage d’un irreality show, où les personnages changent et se relayent et construisent eux-mêmes tour à tour l’histoire.

 

 

lachapelle-courtney-love-pieta.jpg

Pietra with Courtney Love (2006) © David LaChapelle

Des hommes et des femmes excessifs et criards, parfois grossiers et vulgaires. Dans cette atmosphère très bariolée et baroque, où le personnage principal te regarde et te fait un clin d’œil en te promettant le nirvana, on perçoit qu’une partie de l’humanité risque de se perdre, engloutie par elle-même, prisonnière des choses, séduite par les marchandises au point de se façonner à leur image, un produit griffé qui cherche à fasciner le consommateur en camouflant la vérité dans un décor psychédélique. Lachapelle s'interesse aussi et surtout aux marginaux, au freaks modernes..

 

Cette exposition retrospective est une chance exeptionnelle de decouvrir l'étendue de l'oeuvre de ce grand artiste.

MariahCarey.jpg
Mariah Carey Rainbow ( 1999) © David LaChapelle

De plus pour la première fois en europe il sera possible de découvrir la toute dernière série réalisée par ce photographe, en 2008, qui s’intitule Présages d’Innocence, en référence au poème de William Blake Auguries of Innocence, cette série très novatrice, repousse les frontières de la photographie elle permet de travailler sur des scènes ou installations grâce à l’utilisation de modes de fabrication à la fois industriels et de haute technologie, pour créer des tableaux où le regard du photographe passe de la 2D à la 3D

rev45456(1)-ori.jpg

© David LaChapelle

Bref, foncez, Vous avez jusqu'au 31 mai pour y passer!

adresse : 11, Quai Conti - 75006 Paris


Commentaires

Merci pour ces découvertes! J'avais un peu entendu parler de Ruud Van Empel et c'est vraiment impressionnant! Quant aux ambiances du premier elles m'ont en effet replongée dans de grands films...

Écrit par : Sabbio | 11/03/2009

Ahhh, quelle belle note sur Ruud Van Empel, je vais envoyer le lien vers ton blog aujourd'hui au reste de l'équipe, ils seront contents :)
On accroche les œuvres aujourd'hui, tu ne vas pas être déçu, c'est SUPER BEAU !!

Quant à Gregory Crewdson, je lui ai consacré la dernière note sur mon blog également, son exposition est belle à en pleurer, j'étais très émue devant ces photographies. ça a été une grande découverte, je suis archi fan maintenant.

Je t'embrasse, et te dis à samedi pour le vernissage de Ruud !

Écrit par : Fanny | 12/03/2009

J'ai vu la rétrospective…
J'adore son travail…

Écrit par : suckaz | 12/03/2009

J'ai vraiment hate d'aller voir ces expos! il y a des artistes comme cela qui vous bouleversent, pour ma part ils m'inspirent, un peu comme toi benjamin! je te retrouve un peu dans l'univers de gergory crewdson qui est fascinant et sombre...

Écrit par : justine | 12/03/2009

Je suis complètement bluffée par le travail de Gregory Crewdson.
C'est fascinant, angoissant et émouvant tout à la fois...

Écrit par : lily | 12/03/2009

Je suis très contente que Gregory Crewdson expose à Templon qui est une galerie que j'apprécie particulièrement. Je suis curieuse de voir enfin des tirages de mes propres yeux. J'ai aussi hâte de voir si le rapprochement avec Jeff Wall est justifié.

Écrit par : Javel | 12/03/2009

Tu es un critique artistique hors pair dis moi !!!!

J'aime beaucoup Pietra et Courtney Love, ainsi que Boy and Girl qui me rappelle quelque chose....

Écrit par : Lili Oregane | 13/03/2009

@Sabbio | Tout a fait d'accord!!!

@Fanny | J'ai hâte!!!!!!! Je suis sur que ça va être sublime!!!

@suckaz | Les 2 autres expos valent le coup d'œil aussi!!!

@justine | Oui c'est le cas aussi pour Lachapelle et Umpel, même si c'est moins évident... On vas voir Michael, ma Ju!!!!!!!!!!

@lily | Je ne m'etonne pas que tu l'apprécies!!! C'est un très grand artiste !

@Javel | Il est justifié dans le principe plus que dans la plastique, je pense. C'est vrai que la galerie Templon est vraiment géniale..

@Lili Oregane | Elle te rappelle quoi???

Écrit par : Benjamin | 13/03/2009

aaaaaaaaaaaaaahhhhhhhhhhhhh!
j'adore Gregory Crewdson!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

en Italie il n'est pas facile voir ce type d'expo...
j'envie tous vous que vous pouvez admirer ces artistes ! ! !

je ne connaissais pas Ruud Van empel...c'est super!!!!!
^__^

Écrit par : Laura Iorio | 13/03/2009

Je reviens de l'expo LaChapelle, je n'aime pas son univers kitsch et outrancier mais il fallait y aller, maintenant j'ai vu les trois dont tu parles ;-) on débriefe demain soir hihi ^.^

Écrit par : Fanny | 13/03/2009

J'aime beaucoup votre travail, je viens seulement de découvrir votre blog et je suis très heureuse de voir que vous appréciez vous aussi le travail de Gregory Crewdson ! Ca fait quelques années que j'attendais la publication en France d'un de ses livres et peut-être une expo, je vois que c'est chose faite, malheureusement pour moi qui suis provinciale !

Écrit par : Peggy | 20/03/2009

Absolument fan du travail de Ruud Van Empel - si je passe par Paris à la bonne période j'irai bien entendu à la galerie. Dommage qu'il ne fasse pas d'expo ici aux Pays-Bas actuellement...je patiente.

Écrit par : lucie | 23/03/2009