Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Accueil de l'enfant silence. | Page d'accueil | La marelle »

18/03/2008

Edward Gorey

699877092.jpg
© Edward Gorey

 

Si je ne devais en choisir qu'un, qu'un seul illustrateur ce serait lui: Edward Gorey. Son oeuvre est considérable ( plus de 150 livres), mais surtout considérable dans l'importance et l'impact qu'elle a eu. A la fois illustrateur, écrivain, concepteur de comédie musicale, directeur artistique de shows télévisés, etc... Edward Gorey a marqué son temps et influencé des centaines d'artistes ( Burton, Sellick, Sfar, Blain...)

Une oeuvre de Edward Gorey c'est un tout: A la précision chirurgicale des mots s'ajoute la finesse et la perfection d'un dessin en noir et blanc réalisé à la plume et d'une beauté sans age. Le graphisme est reglé comme du papier à musique avec de sublimes typographies entièrement dessinées à la main. Tout se coordonne parfaitement pour donner à chaque fois une oeuvre à part, éblouissante.

Les livres de Gorey sont inclassables (marque des plus grands livres) ni tout à fait des livres pour enfant, ni des bandes dessinées, ni des romans illustrés pour adultes. Ce sont des livres pour tous âges, à l'humour noir incisif et unique. Il faut avoir lu au moins un Edward Gorey une fois dans sa vie (dans le texte anglais original)

 

Parmi mes livres préférés de lui on peut trouver sur le net:

 The Gashlycrumb tinies, un abecedaire d'enfants morts absolument hilarant, que vous pouvez lire ici (mais il faut acheter et voir la beauté de ce livre sur papier!):

108491657.jpg
1485217072.jpg
© Edward Gorey

The Hapless Child,: La terrible descente aux enfers d'une pauvre petite fille que Dickens n'aurait pas renié que vous pouvez lire ici (mais il faut acheter et voir la beauté de ce livre sur papier!) :

 

635836615.jpg
1759685090.jpg
© Edward Gorey
 
 

Vous pouvez trouver facilement des éditions originales de ces livres sur ebay. Ou bien commander les livres ré édités dans ces 2 formidables sites:

http://www.edwardgoreyhouse.org/ 

http://www.goreyography.com/

 

Une foultitude de superbes produits derivés ici

 

Commentaires

C'est un auteur d'une subtilité et d'une finesse étonnante...
J'adore aussi...
Il est une véritable source d'inspiration (qui doit se sentir dans "Destins de chiens" ;-)) ).
Mais je m'étonne toujours que son incroyable cynisme ait trouvé sa place (et quelle place !) aux Etats Unis...

Écrit par : Seb | 18/03/2008

je ne connaissais pas du tout !
je suis allée jeter un coup d'oeil, merci beaucoup pour les liens :3
cela m'a vraiment donné envie d'acquérir quelques ouvrages ^3^

Écrit par : Cheshire | 21/03/2008

Merci pour toutes ces découvertes !

Écrit par : LilidollLilidoll | 21/03/2008

@Seb C'est vrai que lorsqu'on voit le mal qu'on a eu à faire accepter notre destins de chiens ( qui est bien gentillet par rapport à ce qu'il a pu faire lui)... On se demande vraiment, comment, comment a t-il pu faire accepter ces formidable livres et faire cette incroyable carrière!!!

@Cheshire Il faut pas hésiter a faire partager ce honneur trop méconnu de ce coté de l'hexagone!

@LilidollLilidoll Mais de rien chère lilidoll!

Écrit par : Benjamin | 23/03/2008

Woua ca a l'air vraiment chouette et drole ce truc la
merci bien

Écrit par : anne panda | 24/03/2008

Plutôt que d'acheter tous les livres individuellement, je préfère acheter les recueils "Amphigorey" (je crois qu'il y en a 4 en tout -en anglais bien sûr)... Certes on perd la beauté de la maquette de chacun des livres mais ça permet de ne pas rester sur sa faim après chaque histoire (et puis, économiquement, c'est beaucoup plus intéressant).
Gorey, c'est un très grand !
Merci pour ce blog, que je viens de découvrir !

Écrit par : Jérôme | 26/03/2008

Gorey pour moi c'est avant tout un souvenir d'enfance, ses livres étaient un peu partout chez ma meilleure amie (famille new yorkaise de passage à paris durant quelques années.).
Je l'ai redécouvert il y a quelques temps avec grand plaisir. C'est fou ce que son univers plait aux enfants (finalement pas si innocents ni naïfs que cela, même âgés d'une petite dizaine d'années) puis à ces mêmes enfants devenus grands, bien évidemment ! Les enfants, quoiqu'on en pense n'aiment pas le trop sucré, ils aiment aussi quand ça pique !!
Ses dessins, génialement, comment dire "subversifs" ??? sont magnifiques !(comme tu en parles bien !!)
C'est un peu de cet esprit que j'ai retrouvé dans Destins de Chien, avec grand plaisir, même si ce livre, une vraie belle réussite (il va falloir que j'arrête de m'esbaudir sans arrêt :) reste bien sûr avant tout fortement original et marqué de votre empreinte à tous les deux(merveilleuses illustrations et textes).

Écrit par : lily | 03/04/2008

Gorey pour moi c'est avant tout un souvenir d'enfance, ses livres étaient un peu partout chez ma meilleure amie (famille new yorkaise de passage à paris durant quelques années.).
Je l'ai redécouvert il y a quelques temps avec grand plaisir. C'est fou ce que son univers plait aux enfants (finalement pas si innocents ni naïfs que cela, même âgés d'une petite dizaine d'années) puis à ces mêmes enfants devenus grands, bien évidemment ! Les enfants, quoiqu'on en pense n'aiment pas le trop sucré, ils aiment aussi quand ça pique !!
Ses dessins, génialement, comment dire "subversifs" ??? sont magnifiques !(comme tu en parles bien !!)
C'est un peu de cet esprit que j'ai retrouvé dans Destins de Chien, avec grand plaisir, même si ce livre, une vraie belle réussite (il va falloir que j'arrête de m'esbaudir sans arrêt :) reste bien sûr avant tout fortement original et marqué de votre empreinte à tous les deux(merveilleuses illustrations et textes).

Écrit par : lily | 03/04/2008

Gloups, mon navigateur a visiblement été pris d'une crise de hoquets !

Écrit par : lily | 03/04/2008

Il y a 3 semaines, je ne connaissais pas. J'ai lu ton article et visité les liens avec curiosité, et j'ai aimé. Et puis voilà que j'en entends parler un peu partout. Il y a encore quelques jours, Beatriz Alemagna disait qu'il l'influence beaucoup (notamment dans "Je voulais une tortue" chez Panama).

Du coup, j'ai commandé "Amphigorey"!

Écrit par : Gawou | 10/04/2008